« En 2015, c’était au tour de la Fondation de venir en aide à Jo et notre famille, la maladie ne lui donnait aucun répit et il ne lui restait que très peu de temps. Grâce au support financier, mais surtout grâce au support moral de Francine, nous avons pu réaliser son vœu le plus précieux, celui de finir ses jours avec les siens à la “Casa” familiale. »

Stéphane Provost

0