Gouverneurs pour l’espoir – Marco Cournoyer

« Donner pour les enfants malades, c’est la partie la plus facile, parce qu’on ne vit pas avec un enfant malade, cette douleur-là, on ne la vit pas. Quand on peut donner, on le fait. » – Marco Cournoyer  

Noah, 7,5 ans, Sainte-Julie

Noah souffre d’un gliome infiltrant du tronc cérébral, c’est à dire un cancer du cerveau. Il est malheureusement en fin de vie.

Les parents de Noah sont séparés, sa maman, Karine, est technologiste médicale. Il a une sœur de 6 mois, Eva.

Noah aime ❤️ : les voitures, la police, construire des villes, les voitures électriques, les lapins et les rats!

Mot de Karine, la maman de Noah

Avec un nouveau conjoint depuis peu de temps, je suis tombée enceinte au mois de septembre 2019, avec une grossesse difficile et à haut risque. Je suis déménagée avec mon copain et père de ma fille en mars, un mois avant l’accouchement de notre cocotte en avril.

Nous habitons présentement au Phare Enfants Familles, car Noah n’a plus la capacité d’être à la maison. Il est en fauteuil adapté, car il n’a plus le tonus musculaire pour se tenir droit lorsqu’il est assis, et encore moins de se tenir debout. Il mange des purées ou très petits morceaux, car sa capacité de déglutition est défaillante et il risque de s’étouffer. Il ne parle presque plus. Ma mère vient passer les séjours au Phare avec moi, pour pouvoir prendre soin de Noah et de mon bébé de 6 mois en même temps, tout en allant aux rendez-vous. Les fins de mois sont toujours difficiles à cause des baisses de revenus importantes depuis presque 2 ans maintenant. Bien que le Phare soit merveilleux et que cet endroit apporte un monde de joies et de plaisirs à Noah, nous sommes dans un endroit où notre intimité et notre vie de famille ne sont pas idéales et où ma fille a de la difficulté à avoir une stabilité et a de la difficulté à évoluer dans ses dodos et ses boires. 

Je trouve difficile de soutenir mon fils dans sa maladie tout en pensant qu’il ne guérira pas et qu’il va mourir dans un espace-temps très court. C’est très difficile d’imaginer que peut-être que tout ce que nous faisons est pour la dernière fois. Son dernier Noël, sa dernière fête, son dernier été, etc.

Quand on me demande comment je fais pour garder la tête haute et continuer, je réponds que devant la force de mon coco, je ne peux qu’être forte pour lui et l’accompagner dans cette épreuve du mieux que je peux. Il est ma source d’inspiration, ma force à moi.

KARINE, MAMAN DE NOAH et Eva

Protection Incendie MCI

Protection Incendie MCI est une entreprise familiale québécoise établie depuis 32 ans et qui se spécialise dans la prévention et dans la vente et l’installation de matériel de protection incendie et de sécurité.

Protection Incendie MCI qui dessert les régions de Saint-Hubert, Drummondville, Victoriaville et Saint-Jean-sur-Richelieu embauche plus de 75 employés, compte 5 points de services et 47 véhicules de service.

5415, rue Armand-Frappier, Saint-Hubert

450-462-2605 | c.marco@mci88.com